Moby le new yorkais n’a pas fini de nous émerveiller. Artiste dans la musique électronique, il nous avait déjà charmé avec ses albums Hotel (2005), 18 (2002), et le célèbre Play (1999) qui l’a véritablement propulsé. Auteur compositeur de tubes devenus incontournables tel que natural blueslift me upfind my baby et porcelain, c’est cette année qu’il décida de revenir sur le devant de la scène avec la sortie de son nouvel album Destroyed. Cet album comportant 15 titres novateurs et atmosphériques, nous plonge dans une ambiance lounge, qui frôle parfois la mouvance post-punk, et restant loin des dictats et clichés de l’électronique d’aujourd’hui. Moby se démarque, et nous laisse entrevoir ses influences (Bowie, Kraftwerk, ..) à travers cet album aux morceaux accrocheurs et remplis d’émotions. Anecdote : alors que son vol était en retard, Moby décida de se promener dans l’aéroport (Laguardia), et c’est en voyant un panneau électronique affichant « tout bagage laissé sans surveillance sera détruit » qu’il eut l’idée d’attendre que le mot « destroy » s’affiche seul pour prendre une photo et l’utiliser comme jacket pour son album. Note : 8/10

Be the one – Moby

(extrait de l’album Destroyed)

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Moby – Destroyed”

  1. Hello there, just became alert to your blog through Google, and found that it’s really informative. I’m gonna watch out for brussels. I’ll appreciate if you continue this in future. A lot of people will be benefited from your writing. Cheers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *